Tourisme au Vietnam : ce que vous ne devez pas manquer !

En général, le Viêtnam est la destination préférée de ceux qui envisagent de se rendre en Asie du Sud-est et cela n’a rien de surprenant ! Il y a beaucoup à voir dans ce pays au vaste littoral et au passé impérial. Des plages paradisiaques, des temples anciens, une cuisine de première classe et un peuple accueillant attendent ceux qui choisissent de faire du tourisme au Vietnam. Il n’y a donc rien d’étrange si vous pensez à y aller, mais prenez notre de quelques informations pour vous aider à planifier un circuit Vietnam pas cher.

Comment visiter le pays ?

Choisir le meilleur moment pour visiter le Viêtnam est compliqué, en raison de sa grande étendue, le climat change beaucoup d’une région à l’autre. En ce qui concerne les périodes moins pluvieuses : dans le Nord montagneux, de janvier à mars est une bonne période, tandis que dans la région centrale, de février à juin, nous avons le meilleur moment pour un circuit Vietnam pas cher. Dans le Sud, la période indiquée se situe entre janvier et mars, mais avec des températures plus élevées.

La meilleure façon de découvrir le Viêtnam est d’aller du Nord au Sud ou vice-versa. Vous pouvez atterrir dans la capitale, Hanoi, et descendre à Hô Chi Minh ou faire le chemin inverse. Un itinéraire complet prend du temps, ce qui conditionnera le choix du transport. Le moyen le plus rapide est l’avion, et les principales villes ont des aéroports, ce qui facilite le déplacement. Le train est une bonne alternative pour ceux qui ont un peu plus de temps. Enfin, le moins approprié est de louer une voiture, en raison de la circulation chaotique dans le pays.

Que faut-il savoir ?

Les attractions sont nombreuses, il faut donc prévoir au moins 15 jours pour tout apprécier, surtout pour savourer les possibilités de la cuisine vietnamienne, en particulier le Pho, un ragoût de nouilles à la viande qui est un symbole du pays. En tout état de cause, ces lieux ne peuvent pas manquer dans votre circuit Vietnam pas cher :

Hanoi

La capitale conserve les traces de son passé colonial. Autrefois sous domination française, après la Seconde Guerre mondiale, le Viêtnam a obtenu son indépendance et a été divisé en deux : le Nord, communiste, le Sud, prooccidental. Les États-Unis sont intervenus dans la région et ont déclenché la guerre du Vietnam, qui s’est terminée par la prise de Saigon (aujourd’hui Ho Chi Minh) par les communistes et l’unification du pays.

Outre le style colonial de la capitale, il est possible de visiter des merveilles architecturales telles que le temple Tran Quoc, situé sur les rives du lac Ouest, l’une des principales attractions de Hanoi. Un autre circuit à ne pas manquer est la croisière sur la baie d’Ha Long, un site du patrimoine mondial de l’Unesco et probablement le paysage le plus remarquable du Vietnam. Si vous avez plus de temps, allez jusqu’à Sapa dans les montagnes.

Hoi An

Hoi An est la principale destination dans la région centrale du pays. Son centre historique est protégé par l’Unesco et fait référence à son passé cosmopolite, lorsqu’il était l’un des plus importants ports d’Asie. Aujourd’hui, elle est appréciée pour son climat romantique et la renommée de ses tailleurs. À côté de Hoi An, nous avons Hue, avec sa ville impériale, et Da Lat. Profitez de l’occasion pour visiter la célèbre station balnéaire de Nha Trang.

Ho Chi Minh

Ce qui attire le plus l’attention dans cette ville, c’est sa circulation dominée par les motos. Cependant, c’est une ville accueillante marquée par les souvenirs de la guerre (visitez le musée dédié à la guerre et les tunnels utilisés par les Vietcongs). N’oubliez pas de prévoir une visite du delta du Mékong et de faire connaissance avec ses communautés.